Skip to content
We are sorry but the page you are looking for is not available in the language you have selected, please go to the corresponding homepage
  1. Home

La situation mondiale des transferts monétaires en 2020 – Chapitre 4: créer des capacités suffisantes pour les transferts monétaires

PROGRÈS ET DÉFIS

Les capacités individuelles et organisationnelles en matière de transferts monétaires se sont améliorées et ont un impact positif sur la rapidité et l’ampleur des opérations. Il subsiste des lacunes qui ont un impact sur la qualité des transferts monétaires et sur leur mise en œuvre à plus grande échelle.

Le renforcement des capacités a une incidence sur les périodes d’exécution et l’ampleur des transferts monétaires

78% des organisations s’accordent à dire que les capacités renforcées jusqu’à présent leur ont permis d’accroître la rapidité des transferts monétaires.

80% des organisations conviennent que les capacités créées jusqu’à présent leur ont permis d’accroître l’ampleur des transferts monétaires

 

Le recrutement et la rétention de personnel qualifié restent un défi, notamment en raison de l’augmentation de la demande de compétences spécialisées dans le domaine des transferts monétaires.

Les organisations renforcent leur “préparation aux transferts monétaires”, mais les progrès sont inégaux selon les différents profils de personnel, les organisations et les contextes.

Il est nécessaire de réfléchir à la capacité du système de transferts monétaires dans son ensemble et d’augmenter les investissements dans les systèmes et les acteurs locaux.

Le financement dédié au développement des capacités de transferts monétaires est généralement limité, insuffisant et imprévisible pour la plupart des organisations – nationales et internationales.

 

 

L’ÉVOLUTION DES BESOINS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DES CAPACITÉS

Il existe une demande pour des compétences et des profils nouveaux et spécialisés. Cela crée de nouvelles lacunes en matière de capacités dans les domaines suivants : technologie, systèmes de données et numérisation des transferts monétaires ; protection sociale ; redevabilité et perspectives des bénéficiaires ; gestion des relations, communication et coordination.

La disponibilité et l’accès aux possibilités de renforcement des capacités ont augmenté, Mais des efforts supplémentaires sont nécessaires pour garantir l’accès de toutes les organisations à ces possibilités. Les matériaux de formation doivent être adaptés aux différents contextes opérationnels, être disponibles dans différentes langues et la formation en ligne doit être renforcée.

ACTIONS PRIORITAIRES

  • Tous les acteurs humanitaires devraient examiner comment leurs efforts de renforcement des capacités peuvent profiter à d’autres, et pas seulement à eux-mêmes. Un système plus solide permettra des progrès durables en termes d’échelle,  de qualité et d’inclusion.
  • Les donateurs devraient systématiquement financer les processus de renforcement des capacités sur la base des besoins clairement identifiés des organisations individuelles et des besoins communs.
  • Les donateurs et les organisations internationales et locales devraient investir dans la préparation aux transferts monétaires nationaux en fonction des besoins et des priorités des acteurs locaux
  • Les organisations humanitaires doivent développer des approches plus réactives et plus adaptables en matière de renforcement des capacités et de planification organisationnelle, en réponse à l’évolution des besoins en matière de compétences et de systèmes.
  • Les concepteurs de formations et les prestataires de formation doivent adapter la formation aux différents contextes opérationnels, langues et acteurs. Ils doivent renforcer l’apprentissage en ligne et faire de l’auto- apprentissage une approche flexible et accessible.
    .